L'architecture navale

L'architecture navale

Un design avant-gardiste, des innovations constantes, des choix techniques pour servir la performance, le confort en mer, l'espace, la sécurité, la fiabilité, etc.

La générosité en partage

Les catamarans Lagoon ont une nature généreuse. Ils offrent des espaces vastes et accueillants, donnent la liberté de circuler entre extérieur et intérieur, tout en abritant des cabines lumineuses. «Lagoon privilégie la vie à bord, explique Marc Van Peteghem, créateur avec Vincent Lauriot-Prévost de VPLP Design, cabinet d’architecture navale mondialement reconnu pour ses multicoques. Chaque Lagoon doit être différent tout en faisant partie de la même famille. Nous cherchons à maintenir cette cohérence, cette harmonie qu’on ressent en naviguant sur un Lagoon. Et comme notre ADN nous pousse à dessiner des bateaux marins et sûrs, nous cherchons aussi à atteindre des niveaux de performance bons voire très bons.»

Eau chaude sous pression, groupe de froid ou air conditionné : le confort d’un voilier de croisière nécessite de nombreux équipements installés dans le respect des normes les plus rigoureuses. Mais ces choix ont un poids – en langage maritime, on parle de déplacement – sur lequel veillent les concepteurs de Lagoon comme du lait sur le feu. C’est qu’entre femmes et hommes qui conçoivent et construisent les Lagoon s’est développée une émulation, une culture de la discussion où idées et innovations rebondissent de l’un(e) à l’autre comme des balles de ping-pong… Mais sans smashes ! «Nous sommes dans la même compréhension de ce qu’on veut obtenir. Ajoute Marc Van Peteghem. Nous partons d’un plan d’ensemble qui va être digéré de façon différente, que ce soit avec le chantier et les designers de Nauta, il n’y a pas de problème d’égo, on débat, on s’amuse ! »

C’est au fil de ces échanges que s’est imposée la nacelle profilée en « aile de mouette » pour un passage plus doux dans la mer, que les coques sont à présent construites en infusion, ce qui permet d’ajuster la quantité de résine et facilite l’utilisation du sandwich de balsa, que les hublots de coque se sont généralisés, que le mât a été reculé, ce qui a pour effet de limiter le tangage et de faciliter la manœuvre de la grand-voile dont la forme est plus haute et étroite… Oui, nous avons commencé à parler du poids et nous voilà en train d’évoquer la forme des voiles : comme le rappelle Marc van Peteghem, sur un bateau, chaque élément est lié à l’autre par un fil invisible, une logique qui donne son unité a l’ensemble. D’ailleurs, pour décrire la manœuvre d’un Lagoon, seuls deux mots viennent à l’esprit : simplicité et fiabilité. Sous chaque flotteur, pas de dérive – trop fragile et complexe à utiliser – mais un robuste aileron, efficace sous voiles et utile pour protéger les coques et les safrans en cas d’échouage. Le poste de barre (d’où se règle aussi la grand-voile), est décalé du large cockpit dédié à la convivialité, tout en restant accessible à qui voudra. La dynamique qui anime les équipes de Lagoon permet des évolutions audacieuses, comme la création d’un cockpit avant sur les unités de plus de 12 mètres. Bref, chaque jour est une aventure et nous vous promettons encore de belles surprises.

VPLP

L’esprit des Lagoon

«VPLP Design, c’est énorme. Leur connaissance du multicoque est phénoménale, leur expérience est unique. Pour moi, ce sont les meilleurs. Affirme Bruno Belmont, directeur des projets chez Lagoon. C’est avec eux qu’on peut faire avancer les idées. » VPLP est au départ un duo formé à l’école d’architecture navale de Southampton. Nous sommes en 1983, Vincent Lauriot-Prévost et Marc Van Peteghem s’associent pour dessiner leur premier trimaran, déjà doté de foils. Visionnaire ! Un an plus tard, en 1984, Marc et Vincent gagnent un petit concours lancé par Florence Cathiard. Ils conçoivent un catamaran de croisière de 55 pieds. Quatre unités seront vendues sur plans : c’est le début de la saga Lagoon ! Parti sur les chapeaux de roue, VPLP accumule les succès - dont BMW Oracle, vainqueur en 2O10 de la 33e Coupe de l’America - et demeure l’architecte exclusif de Lagoon. « Pour moi, le rapport aux éléments est très important, tout comme la lumière et la circulation sur un bateau. Explique Marc Van Peteghem. Ce qu’il y a de formidable avec un voilier, c’est qu’il permet la réappropriation du temps. Avec la voile, le voyage est aussi important que la destination.» Depuis quelques années le mot Design a été ajouté à VPLP, avec la venue de Patrick Le Quément. Cette légende vivante du design automobile s’est réinventée, a transfiguré sa créativité pour s’attacher au style des voiliers. Le Lagoon 42 et le Seventy 7 sont notamment les fruits de cette symbiose qui s’annonce féconde.

Connectez-vous

Le contenu que vous souhaitez visualiser nécessite d'être connecté au Club Lagoon.

Logguez vous ou créez vous un compte en quelques clics et profitez des fonctionnalités et contenus réservés aux membres

Je me connecte